Mon expérience à la formation instructeur Krav Maga

Posted on

J’ai participé à la dernière formation instructeur ICCS Krav Maga qui a eu lieu à Nice, ce mois d’octobre dernier.
Lors de cette formation, plus de 40 instructeurs étaient présents pour partager ensemble leur passion commune qu’est la self-défense. Ils venaient de plus de 10 pays différents, dont Israël, la France, l’Espagne, l’Italie, les États-Unis, l’Angleterre, etc.
Cette formation certificative était dirigée par le créateur d’ICCS Krav Maga, Sharir Richman.
Nous avons suivi 4 jours de formation et mise en pratique de techniques vues, qui se sont conclus par une journée consacrée aux tests techniques, physiques, et également de détermination.

Le déroulement des 4 premiers jours

Nous nous entraînions tous les matins de 9 h jusque 12 h, avec une heure de pause sur le temps de midi, avant de reprendre de 13 h à 16 h.
Les 3 heures d’entraînement étaient généralement divisées de la sorte :
1 heure de boxe anglaise et boxe thaï, avec sparring lègé à la fin (sparring : combat légé)
1 heure de grappling et lutte, avec sparring à la fin (grappling : combat au sol sans frappe)
1 heure de technique de self-défense, drill en sharpatz, ou MMA, en fonction des jours (sharpatz : grosse protection qui permet de se donner à 100%)
Nous répétions cet enchainement une fois le matin et une fois en après-midi, après la pause.
Chaque fin de journée, 15 – 30 minutes étaient consacrées aux répétitions des techniques vues précédemment et aux questions/réponses, au besoin.

Le déroulement du dernier jour (le test)

Nous avons tout d’abord démarré la journée normalement, par un échauffement et quelques petits sparrings pied-poing entre instructeurs.
Ensuite, nous sommes passés à une dernière révision des techniques vues au cours des 4 jours précédents.
L’examen se déroulait en deux parties :
Une première partie technique : démonstration des techniques vues dans chaque domaine (lutte, self-défense, grappling, pied-poing), pendant les 4 jours.
En deuxième partie : défense contre plusieurs assaillants armés de couteaux (assaillants avec sharpatz et défenseur sans sharpatz), pour un minimum de 7 défenses.
3 rounds de grappling (combat au sol sans frappe)
1 round en MMA (pied-poing + projection et sol)
Et nous terminions par 3 rounds de détermination au sharpatz (un vs un, full protections, travail de résistance avec les poings, projections et coups de genoux).
Pendant la deuxième partie, chaque étape devait être réalisée dans cet ordre et sans pause.

Ressenti physique et mental par rapport à la formation

Ce qui a été dur, c’est la quantité de techniques et d’informations différentes à intégrer tout au long de chaque journée.
M’étant énormément préparé physiquement, je n’ai ressenti la fatigue générale que le 4e jour.
Le 4e jour a été le plus dur pour moi, physiquement et mentalement. Après les 3 premiers jours de formation, mon corps n’intégrait plus la matière aussi facilement que le premier.

Ressenti physique et mental par rapport aux tests

Les tests physiques, cumulés les uns aux autres, étaient vraiment très durs, aussi bien physiquement que mentalement.
J’ai donné tout ce que j’avais en moi, comme chacun des instructeurs présents, d’ailleurs. Arrivé aux derniers exercices, je n’ai pas honte de dire que j’ai failli être malade. Le principal était de ne pas abandonner, de donner le meilleur de soi-même, et je pense que l’objectif a clairement été atteint.
Je ressors du test globalement fier de moi, pour presque toutes les étapes, avec néanmoins une frustration à cause des défenses aux couteaux avec sharpatz, qui ont été pour moi compliquées à gérer.

Ambiance générale entre instructeurs

Pendant la formation et les tests :

Aucun instructeur n’était là pour rabaisser les autres, qu’ils soient plus aguerris ou non, chacun d’entre eux était là pour faire évoluer le groupe et son niveau général.
Nous avons tous appris les uns des autres, malgré la barrière de la langue pour certains, nous nous entraînions dans un respect mutuel profond.
Aucune critique négative n’a été entendue, uniquement des conseils pratiques et techniques.
L’esprit d’équipe et la motivation mutuelle étaient les maîtres mots de cette formation.
Il en allait de même pendant les tests. Les instructeurs qui attendaient leur tour motivaient les participants et leur donnaient des conseils en tout temps.
Au cours de ma carrière sportive, j’ai rarement pu constater une telle entente, une telle ambiance, et un groupe aussi soudé.
Ces journées se sont déroulées dans le plus grand respect de l’autre.

En dehors des entraînements :

Chaque soir, la majorité de l’équipe se retrouvait au restaurant où la bonne ambiance était de la partie.
Que ce soit des membres plus anciens ou des nouveaux membres, tout le monde est accueilli comme un membre à part entière, aucune distinction n’était faite entre nous.

En conclusion :

Une expérience enrichissante, tant bien sur le plan technique, self-défense, que sur le plan humain.
J’ai eu le plaisir de m’entraîner avec des passionnés de haut niveau, et de profiter de leurs connaissances tout au long de la semaine. Le tout dans une ambiance particulièrement agréable.
Je remettrai avec grand plaisir le couvert l’an prochain et reviendrai encore mieux préparé d’un point de vue technique et physique que je ne l’étais cette année.


Collée Reduan
Instructeur en Krav Maga à Mons
Je me déplace également dans une grande partie du Hainaut.
Dans des communes telles que :
Asquillies, Cuesmes, Colfontaine,
Frameries, Ghlin, Havré, Maisières,
Nimy, Hyon, Quaregnon.
Mais aussi sur Nivelles et Bruxelles