Belgian Martial Arts Convention : le Ju-Jutsu par Walter Maes

Posted on

Dans cet article, découvrez l’un des coachs présents à la convention.

Nom :  Maes

Prénom :  Walter

Fonction à l’événement : Instructeur de Ju-Jutsu

Métier actuel : Indépendant

Motivation coaching : 

Partager ma passion des arts martiaux avec d’autres personnes.

Expérience en coaching : 

Je donne des cours de ju-jutsu et de judo depuis 1990.

Passé sportif :   

Pratiquant de ju-jutsu et judo depuis 1982.

4° dan en ju-jutsu, 2° dan en judo.

Palmarès compétiteur :  

J’ai participé avec succès à des tournois, championnats et stages en Belgique et à l’étranger.

Mot pour la convention :   

Je préfère avoir l’esprit ouvert en ce qui concerne la self-défense, il est donc important de découvrir et de pratiquer différentes disciplines. Échanger les points de vue, l’expérience et les techniques dans un esprit amical est fondamental !

 Jiu-jitsu

Le jiu-jitsu, ou ju-jitsu (littéralement : « art de la souplesse »), est un art martial qui regroupe des techniques de combat créées par les samouraïs durant l’époque d’Edo.

Ces techniques sont classées en quatre catégories principales : atemi waza (techniques de frappe), nage waza (techniques de projection), kansetsu waza (techniques de luxation) et ne waza (techniques au sol).

À savoir

Au début de 20e siècle, plusieurs pratiquants se sont inquiétés de la disparition de ce savoir et ont collecté les techniques de différentes écoles de jiu-jitsu pour en faire une pratique plus moderne.

C’est ainsi que naquirent le judo, l’aïkido et le jiu-jitsu brésilien.

L’histoire du jiu-jitsu

Les techniques de combat connues comme le jiu-jitsu sont vieilles de plus de 1500 ans. L’origine du jiu-jitsu peut être située entre le VIIIe et XVIe siècle. Cette période connut énormément de guerres civiles au cours desquelles ces techniques furent développées, de même que de nouveaux systèmes d’armement sur le champ de bataille. La naissance du jiu-jitsu coïncide avec l’apparition des samouraïs.

Le premier jutsu ryù reconnu, formé par Takenouchi Hisamori en 1532, était constitué de techniques de katana, bâton, couteau, sabre ainsi que de combats à mains nues. Les coups de pieds n’étaient que très peu enseignés dans le jiu-jitsu, car les techniques étaient destinées à des combattants portant de grosses armures difficiles à transpercer. Le terme jiu-jitsu commença à être entendu aux alentours du XVIIe siècle.

Plus d’informations pour la convention :

Collée Reduan
Instructeur en Krav Maga à Mons
Colleereduan@gmail.com
0475/24/92/69