Belgian Martial Arts Convention : le karaté Kyokushinkai par Bongonda Harold

Posted on

Dans cet article, découvrez l’un des coachs présents à la convention.
Nom : Bongonda
Prénom : Harold
Fonction à l’événement : Instructeur Kyokushin Karaté
Métier actuel : Fitness Coach

karaté Kyokushinkai démonstration

Motivation coaching :

Lorsque je me suis installé à Mons, j’ai déploré de ne pas y trouver de clubs de ma discipline, et j’ai donc décidé d’ouvrir le mien. Aujourd’hui, après plus de deux ans, mon dojo fait ma fierté grâce aux élèves aussi passionnés par le Kyokushin qu’assidus dans sa pratique.

Expérience en coaching :

J’ai commencé le Karaté Kyokushin à l’âge de 14 ans, en 2008. J’ai immédiatement développé un attrait pour ce sport et mon Sensei m’a rapidement appris à enseigner à mon tour. J’ai démarré par l’échauffement, pour plus tard, progressivement, enseigner des techniques de combat aux plus nouveaux. J’ai également entraîné, cette année, les membres de mon club pour les préparer afin de monter sur le tatami pour combattre en championnat.

Passé sportif :
– Karaté Kyokushin 12 ans de pratique
– Taekwondo 3 ans de pratique
– Récent : Boxe Thaï et Jiu-Jitsu brésilien

Palmarès compétiteur :

1re place à l’interclub de Namur en février 2012
3e place au Championnat Beker Der Kempen en mai 2014
2e place au Championnat Tezuka Cup à Rotterdam en janvier 2017

2e place au Championnat Openweight belge à Kapellen en mars 2017
2e place au Championnat Beker Der Kempen à Beerse en mai 2017

Mot pour la convention :

Projet très intéressant qui permet l’ouverture d’esprit. Chaque art martial étant unique, et comportant un certain nombre de règles qui limitent plus ou moins le champ des possibilités, il est clair que pouvoir partager son savoir et bénéficier de celui des autres représente, selon moi, une bonne occasion pour évoluer.

Le karaté Kyokushinkai

Qu’est-ce que le karaté Kyokushinkai ?

Le kyokushin est un karaté full contact, qui met l’accent sur l’efficacité en combat réel. Généralement, ce style de karaté n’autorise pas les protections lors de combats en compétition. Les coups peuvent être portés à pleine puissance. Il n’est, en revanche, pas permis de porter des coups de poing à la tête de l’adversaire, uniquement les jambes et genoux, ce qui donne lieu à des combats au corps à corps très intenses.
Le kyokushin est le style de karaté considéré comme le plus efficace et le plus dur de tous, car les pratiquants sont poussés à aller toujours plus loin, tant sur le plan physique que mental.

karaté Kyokushinkai silhouette

L’histoire du karaté Kyokushinkai

Le symbole du Kyokushinkai est le Kanku, dont les origines proviennent du kata Kanku. Kanku se traduit par « contempler le ciel ».
Le style Kyokushinkai fut fondé par Sosai Masutatsu Oyama, 10e Dan. Ce grand maître, peu satisfait des règles de karaté conventionnel, créa ses propres règles de compétition selon lesquelles les combats peuvent aller jusqu’au K.O.
Le premier dojo au style Kyokushinkai fut créé à Tokyo, en 1953. Il faudra attendre 1964 pour que le style s’exporte outre-mer.

Masutatsu Oyama,

Plus d’informations pour la convention :

Collée Reduan
Instructeur en Krav Maga à Mons
Colleereduan@gmail.com
0475/24/92/69